Le Club AfroChampions, l’initiative des multinationales africaines pour soutenir le développement du continent

1

Lagos, la capitale économique nigériane, a enregistré ce lundi le lancement du Club AfroChampions, une nouvelle plateforme d’échanges mobilisant les multinationales africaines en vue d’accélérer l’intégration économique du continent.

Porté par l’« Initiative AfroChampions », une organisation présidée par l’ex chef d’Etat sud-africain Thabo Mbeki, le Club a été lancé à la faveur d’une réunion inaugurale qui a mobilisé de nombreux dirigeants d’entreprises originaires de 13 pays africains, en présence de Yemi Osinbajo, vice-président du Nigeria, de Thabo Mbeki, et de l’ex président Olusegun Obasanjo.

Comme pour marquer sa volonté d’apporter des solutions pragmatiques et de faire bouger les lignes sur le dossier de l’intégration sur le continent, la rencontre permis de mener des réflexions sur deux chantiers importants.

Supprimer les visas et Faciliter le commerce intra-africain

Le premier vise à rassembler les recommandations des multinationales africaines pour la mise en œuvre de la zone de libre échange panafricaine (Continental Free Trade Area), lesquelles recommandations seront soumises à l’Union africaine. Les débats se sont concentrés en particulier sur la levée des formalités de visas et la facilitation du commerce entre les états africains.

« Nous avons choisi de travailler sur des questions intéressant tous les Africains. La zone de libre échange africaine nous donnera la possibilité de voyager et de travailler facilement dans tout le continent ; c’est aussi la création de chaines de valeurs régionales, intégrant les PME et développant de nouvelles compétences dans nos pays », a expliqué Aliko Dangote, désigné président du Club.

Charte des AfroChampions

Les membres du Club ont ensuite planché sur la rédaction d’une « Charte des AfroChampions ». Ce document vise à définir la contribution des multinationales africaines au développement du continent. « En choisissant de travailler avec les écosystèmes locaux, en soutenant des projets d’infrastructures, en accompagnant l’industrialisation du continent et son entrée dans l’ère digitale, les champions économiques africains peuvent en effet avoir un rôle stratégique » souligne l’« Initiative AfroChampions »,.

« La Charte des AfroChampions, elle, est un engagement des multinationales africaines pour mieux investir en Afrique, dans des projets à fort impact économique et social. Notre première responsabilité est d’assurer des perspectives et des emplois à notre jeunesse. J’ai été très heureux de constater le consensus sur ce sujet et j’espère bientôt voir de nombreux autres dirigeants d’entreprises signer cette Charte », a ajouté M. Dangote.

Un point d’étape sur les travaux du Club AfroChampions est prévu lors du prochain sommet de l’Union africaine en janvier 2018.

Il faut rappeler que l’Initiative AfroChampions est une organisation panafricaine qui s’est fixée pour objectif de soutenir le développement de multinationales africaines afin d’en faire des géants régionaux et mondiaux, capables d’impulser la transformation du continent.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une initiative à saluer et à encourager parcequ’elle permet au pouvoir économique de se mettre au service du pouvoir politique. Elle pourrait rendre plus efficace la mission de l’Union Africaine (UA). D’ailleurs une question sur laquelle le Club des Afrochampions devraient se pencher en priorité est relative au financement l’UA afin que l’institution soit majoritairement financée par les Africains. Il y va de l’efficacité et de la crédibilité de l’UA!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here