Togo : de nouvelles manifestations émaillées de violences à Lomé

0

La ville de Lomé a connu ce mercredi, un nouvel épisode d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants à la faveur d’une marche interdite de l’opposition. Aucun bilan n’est communiqué pour l’heure, même si des sources évoquent deux morts et plusieurs blessés.

Tout remonte au mardi 10 octobre, date à laquelle le gouvernement avait annoncé l’interdiction des marches en semaines, avec effet immédiat. Ceci quelques jours après l’annonce de deux jours de marche pacifique par l’opposition, prévue pour mercredi 18 et jeudi 19 octobre.

Pour l’exécutif, cette mesure visait à mettre fin aux désagréments « que les dernières marches de l’opposition ont causé à la population ». Dans le camp d’en face qui multiplie les marches depuis deux mois, pas question d’obtempérer. L’heure était aux pronostics.

Conséquence, de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants qui répondent aux tirs de gaz lacrymogènes par des jets de pierres, empêchant au passage le bon déroulement de toute activité. La ville est marquée au soir de ce premier jour par des pneus brûlés, des barricades érigées par des groupes de manifestants et des carrefours quadrillés par des gendarmes et policiers.

Par ailleurs, les nouvelles manifestations de ce mercredi ont enregistré la présence de quelques individus cagoulés, bâtons à la main, qui dispersaient toute tentative de regroupement dans certains quartiers de Lomé, au vu des forces de l’ordre qui laissaient faire. Pour l’heure, l’opinion est en attente d’une sortie du ministre de la sécurité pour un bilan de la journée.

Dans un communiqué publié ce mercredi par l’Organisation internationale de la francophonie, Michaelle Jean a appelé à « privilégier le dialogue en toutes circonstances». Pour la secrétaire générale, « rien ne peut justifier ces affrontements».

En rappel, l’arrestation lundi soir d’un imam influent dans la ville de Sokodé, fief du parti national panafricain, avait donné lieu à des échauffourées dans la localité, et une partie de la capitale. De nouvelles marches sont annoncées 30 et 31 octobre prochains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here