L’expansion des banques marocaines au Sud du Sahara évaluée par Moody’s

0

Dans un rapport paru aujourd’hui, l’agence de notation Moody’s livre analyse de l’expansion des banques marocaines en Afrique.

L’organisme qui relève un niveau inégal d’absorption de risques entre les trois institutions  fait une distinction entre Attijariwafa Bank et BMCE Bank Of Africa, qui ont leur portefeuille encours crédit exposé respectivement de 23 et 25% sur les pays d’Afrique Subsaharienne et la BCP (Banque Centrale Populaire) exposée à seulement 12%.

[private]En termes de revenus, la BMCE Bank Of Africa est la plus exposée sur l’Afrique, qui a génèré  47% de ses revenus en 2016 contre 28% pour Attijariwafa Bank et 17% pour la BCP. Les trois banques ont des démarches assez similaires, ciblant en priorité le service aux entreprises. L’agence estime que le niveau de rentabilité est meilleur pour Attijariwafa Bank en raison de ses coûts d’exploitation maîtrisé.

Les trois banques sont confrontées à des niveaux élevés de prêts non performants. Moody’s dit s’attendre à ce que la performance des prêts se stabilise dans les 12 à 18 prochains mois, au fur et à mesure que l’économie marocaine se renforcera et que  que les banques s’amélioreront dans la gestion des risques dans leurs filiales étrangères”, déclare Olivier Panis, VP Senior Credit Offic. A noter que le risque crédit des filiales africaines sont souvent pilotés directement depuis la maison mère. [/private]

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here