BLOOMFIELD REHAUSSE LA NOTE DE NESTLE CI

0

L’Agence de Notation Financière, Bloomfield Investment Corporation, a procédé à la réévaluation de la notation financière de NESTLE COTE D’IVOIRE (NESTLE CI). Elle a rehaussé la note à long terme de BBB+ (note d’investissement) à A- (note d’investissement) avec perspective stable, et a maintenu la note à court terme A1- (note d’investissement) avec, une perspective stable.
La politique judicieuse d’investissement dans le développement de l’outil productif entamée en 2009 par NESTLE CI a permis de renforcer ses capacités de production, d’améliorer sa productivité et soutenir efficacement l’augmentation du niveau d’activité.

En effet, NESTLE CI a connu en 2013 une augmentation de son chiffre d’affaires (+2,6%) et une amélioration significative de ses performances d’exploitation. La valeur ajoutée, l’excédent brut d’exploitation et le résultat d’exploitation affichent des variations respectives de + 40%, +511% et +398%.

L’amélioration des performances d’exploitation s’est accompagnée d’une augmentation des cash flow d’exploitation (760 millions de francs CFA à fin 2012 contre 4 247 millions de francs CFA à fin 2013). Toutefois l’amélioration continue de la capacité de NESTLE CI à générer des cash flow d’exploitation importants, est déterminante pour la réduction progressive de son déficit de trésorerie.

Le fort soutient du groupe NESTLE, à une filiale qui revêt un important intérêt stratégique (importance de NESTLE CI dans le Programme National d’Investissement Agricole et dans le secteur agro-alimentaire) , s’est manifesté à travers l’octroi d’un prêt dans le cadre du financement des opérations de NESTLE CI. Cet apport, en plus d’améliorer la structure financière de NESTLE CI, confirme le niveau de flexibilité financière de l’entreprise et démontre la capacité financière de son actionnaire principal.

La structure financière reste toutefois déséquilibrée (important déficit financier) mais n’est pas de nature à perturber la poursuite de l’amélioration des performances d’exploitation et des cash flow d’exploitation même si l’impact sur le résultat net reste encore important.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here