Ecobank: PIC veut imposer “son homme” et son agenda

1

Kwasi BoatinL’assemblée générale extraordinaire d’Ecobank est prévue le 3 mars prochain.   Parmi les points figurant dans l’ordre du jour,  la désignation d’un conseil d’administration provisoire de 7 membres dont le directeur général, Thierry Tanoh.  Selon nos informations, le sud africain PIC, actionnaire à hauteur de 18%, a tenté d’écarter M. Tanoh de ce board provisoire qui dirigera la banque panafricaine jusqu’en juillet.  La manoeuvre a échoué.

 

Loin de s’avouer vaincu, PIC est revenu à la charge en voulant placer une sorte de  jocker. Il s’agit en l’occurrence de Kwasi Boatin (photo),  ghanéen, administrateur non exécutif depuis 2009, dont la nomination dans le board fera l’objet d’une résolution individuelle.  Cela alors que les 6 autres membres (Hewett Benson,  Mamman Bashir Ifo, Assaad Jabre, Daniel Mmushi Matjila, André Siaka et Thierry Tanoh) passeront dans une seule résolution.  Est-ce à dire que monsieur Boatin aura plus de pouvoirs et de poids que les six autres membres réunis?

 

Il convient de souligner qu’aucun des 4 directeurs généraux, co-auteurs de mail envoyé le 13 février et appelant à la démission de M. Tanoh,  ne figurent dans cette short list.    Certains de ces hauts  dirigeants  sont exposés par le volume II du rapport Ernesy and Young, un rapport  qui pointe d’importantes irrégularités dans la gestion passée d’Ecobank.

Entre autres irrégularités relevées, l’achat d’un immeuble pour un prix de 80 millions de dollars et des commissions de 6 millions de dollars auprès du nigérian AMCON (actionnaire de la banque à hauteur de  8,6%), sans l’aval préalable du conseil d’administration.  La plupart des irrégularités et acquisitions auraient eu lieu entre 2011 et 2012.  Nul doute, une  éventuelle publication de ce rapport sur la gestion passée d’Ecobank clarifiera les positions des uns et des autres.  En classant (du moins pour le moment) ce rapport, la SEC protège certaines personnes. Volontaire?  Involontaire?

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here