Le Projet d’appui au développement agricole du Togo (PADAT) a bénéficié d’un appui de 8,6 milliards Cfa de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). C’est au terme d’un accord de prêt signé vendredi au siège de l’institution financière dans la capitale togolaise par le président de la BOAD, Christian Adovelande, et le ministre de l’économie et des finances du Togo, Adji Ayassor.

Selon le ministre Ayassor, ce projet vise à améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des petits producteurs agricoles. Il est une des trois « composantes majeures » de l’ambitieux Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) estimé à 600 milliards Cfa mis en œuvre  pour relancer le secteur agricole du Togo.

Cofinancé au montant total de 34,85 milliards Cfa par le FIDA, la BIDC, la BOAD, les Fonds GAFSP et l’Etat togolais, le Padat permettra, notamment, l’aménagement hydro-agricole de 7500 ha de bas-fonds, la construction de 550 magasins de 10 à 250 tonnes, l’accès aux kits intrants agricoles à 50 000 producteurs vulnérables, le désenclavement des localités de 250 000 producteurs et le renforcement des capacités de 160 000 autres.

Christian Adovelande lui trouve une « dimension sociale » et indique qu’il constitue un « puissant vecteur d’inclusion socio-économique, de réduction des inégalités et de cohésion sociale ».

Le concours apporté par la BOAD porte à 348,7 milliards Cfa le montant total des engagements de cette institution au Togo et à 37,6 milliards Cfa le total de ses interventions dans le développement rural dans ce pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here