L’Afrique en 2100: un habitant de la planète sur trois y vivra

1

Jeune africainUn tiers des habitants de cette planète vivra en Afrique à l’horizon 2100 contre un sur sept actuellement.  C’est le point phare de l’étude de l’Institut français d’études démographiques (INED).  Cette prospective va au delà de toutes les projections démographiques réalisées jusque-là sur le continent noir. Des 800 millions que nous étions en 2000, nous passerons à 4,2 milliards en 2100, soit une multiplication par cinq.  Ce qui nous ramène à l’interrogation classique: l’Afrique est-elle sous peuplée?  que nous avions traité sur ces colonnes en juin dernier.

 

Il faut dire que’en 2011, l’institut prédisait une population de seulement 3?6 milliards d’individus en 2100. Quels sont donc les paramètres qui expliquent ce gap important entre deux prévisions distantes d’à peine deux ans?   L’auteur de l’étude, Gilles Pison, l’explique par la “féondité” (4,8 enfants par femme en Afrique contre 2,5 à l’échelle mondiale) , qui baisse “mais plus lentement qu’on l’imaginait”.

Aussi, selon les projections en 2050, nous compterons 2,4 milliards d’individus, soit deux plus que le 1,1 milliard d’habitants africains en 2013. Quant à la population mondiale, elle passera sur la période de 7,14 à 9,73 milliards d’ habitants avant de culminer à 11 milliards d’individus en 2100.  Cela veut dire, qu’entre  qu’entre un individu sur deux et un sur trois” vivra sur le continent noir, dit M. Pison.

Actuellement, le nombre d’enfants par femme et de 7,6 au Niger, 6,8 en Somalie, 6,3 en République Démocratique du Congo, 6,0 au Burkina Faso ou 5,7 au Nigeria. Ce dernier pays  pourrait ravir aux États-Unis leur position de troisième pays le plus peuplé du monde en 2050. Selon l’Ined, le pays le plus peuplé d’Afrique atteindra un niveau de 444 millions d’habitants en 2050, devant les États-Unis (400 millions).

La Chine (1,36 milliard d’habitants) est aujourd’hui le pays le plus peuplé du monde devant l’Inde (1,28 milliard) et les États-Unis (316,2 millions). En 2050, l’Inde (1,65 milliard) prendra la tête du classement devant la Chine (1,31) et le Nigeria (444 millions) selon l’Ined. “Il n’est pas exclu que le Nigeria prenne la deuxième place derrière l’Inde et devant la Chine” en 2100, a avancé le chercheur qui prévoit une population de 900 millions d’habitants à la fin du siècle dans ce pays.

“C’est sur la base des naissances d’aujourd’hui, que l’on peut imaginer les populations de demain”, a justifié M. Pison.

Or, l’indice de fécondité est de 1,5 enfants par femme en Chine, contre 2,4 en Inde et 5,7 au Nigeria.En nombre de naissances annuelles, le Nigeria figure actuellement en troisième position (6,9 millions), derrière l’Inde (27,8 millions) et la Chine (16,5 millions). Le taux de mortalité africain est actuellement de 11 pour mille, pour un taux de natalité de 36 pour mille.

1 COMMENTAIRE

  1. Le problème c’est plutot l’hyprocrisie de ces personnes qui bien souvent ne compense que très peu leur surconsommation!
    J’ai envie de dire comme le groland le disait : Vaut mieux être pauvre et irresponsable que riche et écolo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here