SNIM-Mauritanie: l’étrange démission du “manitou” de Paris

0

SNIM Mauritanie DG commercial ParisJusque-là tout puissant représentant de la Société Nationale Industrielle et Minière ( SNIM) à Paris, Mohamed Khalifa Ould Beyah a présenté sa démission.  Les raisons.

 

Jusque-là  représentant de la SNIM à Paris,  Mohamed Khalifa Ould Beyah  a démissionné suite à son rappel à Nouadhibou où il a été nommé au poste de Conseiller de l’Administrateur Directeur Général Mohamed Abdallahi Ould Oudaa.   Le bureau stratégique de Paris, chargé de la commercialisation et des négociations de contrats, est dirigé désormais par  Moulaye Ould  Jeldy, jusque-là adjoint de Ould Beyah.  Pièce importante du dispositif de la SNIM, ce bureau de Paris est l’interlocuteur traditionnel des clients de la compagnie.

Ces changements interviennent alors que la SNIM est engagée sur une profonde réforme incluant l’augmentation de la production de minerais de fer (40 millions de tonnes à l’horizon 2025 contre 12 millions en 2012) et la transformation sur place, en phase avec le projet de zone de franche de Nouadhibou. Issue de la nationalisation de la Miferma (société française) en 1973, la SNIM a failli tombé sous l’escarcelle d’Arcelor Mittal en 2008. L’arrivée du président Mohamed Abdel Aziz (voir sa page officielle Facebook)  au pouvoir, partisan d’un Etat fort, a stoppé net ce projet de cession d’une entreprise qui génère 8% du PIB de la Mauritanie et 45% de son chiffre d’affaires à l’export.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here