La BMCE Bank en quête de fonds propres

0

BMCE Bank augmentationLors de son assemblée générale ordinaire  tenue le 4 juin 2013, la  Banque marocaine pour le commerce extérieur (BMCE Bank, Code Bourse : MA0000011835) a validé la décision d’un emprunt de 500 millions de dollars sur le marché international.  Le placement se fera durant la dernière semaine de juin via le trio Citibank, Barclays et BNP Paribas.

Il s’agit de la toute première émission obligataire de BMCE Bank à l’échelle internationale, une première pour une banque marocaine depuis dix ans.  L’emprunt est à taux fixe étalé sur 5 ans et sera coté à la bourse de Luxembourg.  L’opération s’inscrit dans une stratégie de renforcement des fonds propres.  La Banque qui dispose de 7 filiales en Afrique via Bank of Africa devrait ajuster ses ratios par rapport aux nouvelles directives de Bank Al Maghrib (Banque centrale du Maroc) devant entrer en juillet. L’autre objectif visé est le financement du plan 2012-2015 de la BMCE Bank.

La banque présidée par Othman Benjelloun avait déjà émis un emprunt subordonné de 1 milliard de dirhams (1 euro=10,8 dirhams) sur le marché domestique en janvier dernier.  Entre 2008 et 2012, l’institution a levé prés de 4 milliards de dirhams en 4 opérations. Un effort de renforcement de fonds propres et de quasi-fonds propres appelé à augmenter puisque entre 2012 et 2015, la banque compte mobiliser 4 milliards pour maintenir son tier 1 (rapport du noyau dur des fonds propres aux actifs ) au dessus de  9% et son ratio de solvabilité au dessus de  12%.

 

Un actionnariat assez équilibré

Au 18 décembre 2012, la BMCE Bank était détenue à hauteur de 28,46% par la RMA Watanya, 26,21% par la Banque Federative du Credit Mutuel, 14,94% par divers actionnaires, 8,46 % par la Caisse de Dépôt et de Gestion, 7,97% par Finance.Com,  5,14% par la MCMA-MAMDA et 4,35% par la CIMR, 2,58% par Banco Espirito Santo, 1,39% par le personnel et 0,51% par SFCM. Un actionnariat assez équilibré et qui rend l’univers des possibles illimités.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here