Deux africains en lice pour l’OMC

0

Amina Mohamed OMCAlan Kyerematen (Ghana) et  Amina Mohamed (Kenya) sont les deux candidats africains en lice pour la succession du français Pascal Lamy à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Les autres candidats sont  Roberto Azevedo (Brésil), Herminio Blanco Mendoza (Mexique), Anabel Gonzalez (Costa-Rica), Taeho Bark (Corée du Sud), Tim Groser (Nouvelle-Zélande), Ahmad Hindawi (Jordanie)  et Mari Pangestu (Indonésie).

Kenya OMCLe candidat ghanéen est conseiller au commerce à la Commission économique de l’Afrique (CEA) à Addis Abeba.  Il a notamment dirrigé l’African Trade Policy Centre (ATPC).  Sa candidature à la direction générale de l’OMC, déclarée depuis le 17  décembre 2012, a reçu l’aval de l’Union Africaine.

La candidate Kenyane, Amina Mohamed, Diplômée en droit de l’Université de Kiev, a servi comme fonctionnaire pendant 26 ans, après avoir rejoint la fonction publique en tant que conseiller juridique au ministère des Affaires étrangères dans les années 1980. Elle a occupé des postes supérieurs au sein du gouvernement, y compris en tant que diplomate du Kenya à Genève et en tant que Secrétaire permanent au ministère de la Justice et des affaires constitutionnelles en 2008. ,

 

Le processus de sélection est piloté par  l’Ambassadeur du Pakistan, Shahid Bashir, Président du Conseil Général, l’Ambassadeur du Canada, Jonathan Fried, Président de l’Organe de règlement de différends, et l’Ambassadeur de Suède, Joakim Reiter, Président de l’Organe d’examen des politiques commerciales.  Ce trio va recevoir individuellement les 158 Etats membres de l’OMC pour leur demander de se prononcer sur les 9 candidats.  La désignation du futur directeur de l’OMC aura lieu le 31 mai, soit deux mois avant le départ de Pascal Lamy.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here