Louis Dreyfus se renforce dans le cuivre et le zinc

0

Louis DreyfusLouis Dreyfus Commodities Metals Suisse avait procédé à l’acquisition d’une participation minoritaire dans Chinalco Mining Corporation International (CMC), dans le cadre de son IPO sur la Bourse de Hong Kong, le 31 janvier, de la filiale du géant chinois Aluminum Corporation of China’s plus connu sous le nom de Chinalco.

Selon le communiqué de presse, «ce partenariat représente une étape importante dans le développement du groupe sur le marché des concentrés de cuivre et une occasion unique d’établir une relation commerciale stratégique avec CMC et sa maison-mère». Cette étape renforce la position de Louis Dreyfus Commodities sur les marchés du cuivre, du plomb, du zinc et des métaux raffinés en lui donnant un accès à long terme aux ressources de la mine péruvienne de Toromocho, dans le district miner de Morococha, dont Louis Dreyfus  Commodities s’est engagé à acheter une partie de la production annuelle de concentrés de cuivre pour une période de 5 ans.

La mine de Toromocho, tombée dans le périmètre de Chinalco lors de l’acquisition de Peru Copper en 2007 pour un montant de 850 millions de dollars environ, a déjà fait l’objet d’investissements de l’ordre de 2,2 milliards de dollars de la part de Chinalco et devrait produire 1 million de tonnes de cuivre, 10.000 tonnes de molybdène et 4 millions d’onces d’argent annuellement au cours des 35 prochaines années. En dehors des investissements miniers – qui comprennent le rasage du mont Toromocho-, Chinalco s’est engagé à construire la ville nouvelle de Carhuacoto  à une dizaine de kilomètres du site pour y reloger les quelques 5000 habitants de la ville de Morococha, vouée à disparaitre dans le cratère de la mine. Un projet modèle visant à apaiser les conflits fréquents au Pérou entre investisseurs miniers et population locale.

Avec un chiffre d’affaires de 60 milliards de dollars et 70 millions de tonnes de denrées transportées en 2011, Louis Dreyfus Commodities, premier trader du monde de coton brut et de sucre, est un leader du négoce et de la transformation des produits agricoles (canne à sucre, riz, jus d’orange, huiles végétales, céréales, café vert). Le groupe a diversifié ses activités dans le secteur des métaux avec la création de Louis Dreyfus Commodities Metals en 2009. Louis Dreyfus Commodities emploie 38.000 personnes et est présent dans plus de 90 pays. Le capital de la société est pour approximativement 80% aux mains du groupe Louis Dreyfus et pour 15-20% alloué à ses employés. (NJN)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here