La Grande Bretagne perd son triple A

0

triple AL’agence américaine Moody’s a privé, vendredi 22 février, la Grande Bretagne de son triple A.  Dans le même temps, l’agence a abaissé d’un cran la note de la dette du pays à Aa1, évoquant la “faiblesse” des perspectives de croissance.  C’est la premiére fois que la Grande Bretagne perd son triple A depuis 1978.

L’économie britannique a fait un premier pas vers une nouvelle récession en accusant une contraction de 0,3 % au quatrième trimestre 2012 alors qu’elle était sortie l’été dernier de sa deuxième récession depuis le début de la crise.

Moody’s, qui a relevé la perspective du pays de négative à stable, insiste toutefois sur la solidité de l’économie britannique, “hautement compétitive” et “bien diversifiée”. “La solvabilité de la Grande-Bretagne reste extrêmement élevée”, a insisté l’agence.

En réaction à la décision de Moody’s, le ministére britannique des Finances a appelé au redoublement des efforts en matiére de rigueur.  George Osborne, l’argentier du royaume, saura-t-il relever le challenge?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here