Afrique du Sud: après avoir perdu 88% de son cours en Bourse, le géant Sasol à l’épreuve

0
Le plongeon spectaculaire de l'action Sasol.

Sasol Ltd. se prépare la plus grande émission de droits en Afrique du Sud depuis deux décennies. L’opération arrangée par JP Morgan Securities, Citigroup et Bofa Securities fait suite à l’effondrement de 45% du cours de l’action cotée à la Bourse de Johannesburg (JSE).

La société prévoit de lever 6 milliards de dollars d’ici la fin de son exercice 2021, y compris une vente d’actions pouvant atteindre 2 milliards de dollars, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

L’action de la société a clôturé jeudi en baisse de 18% à 36,69 rands à Johannesburg, portant sa baisse annuelle à 88%. Les rendements des obligations de Sasol de 750 millions de dollars sur 2028 ont, eux, grimpé de 13 points de base à 9,53%. La chute a commencé le lundi 9 mars, lorsque le cours de l’action de la société a chuté de près de 47% après l’annonce de la chute du prix du pétrole de plus de 30%, conséquence de l’échec des négociations entre l’OPEP et la Russie.

La cause de la dégringolade est aussi à chercher dans l’investissement de Sasol dans une usine de produits chimiques aux États-Unis. Le projet de produits chimiques de Lake Charles dans le sud-ouest de la Louisiane, estimé entre 11 et 14 milliards de dollars en 2012, a endetté la compagnie au delà des ratios acceptables. L’entreprise a licencié ses deux co-PDG , Bongani Nqwababa et Stephen Cornell, après qu’une enquête ait conclu à une mauvaise gestion du projet.

En septembre 2019, Sasol s’échangeait à R311,38 à la JSE pour une capitalisation boursière d’environ 200 milliards de rands. Cette semaine, l’entreprise n’est plus qu’à 30 milliards de rands.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here