CEDEAO : La BIDC rembourse 3,658 milliards de FCFA de dettes en fin mars

0

La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) procédera le 28 mars 2020 au paiement des intérêts semestriels et au remboursement partiel du capital de son emprunt obligataire dénommé BIDC-EBID 6,50% 2014-2021 pour un montant de 3,658 milliards FCFA (5,487 millions d’euros), ont annoncé les dirigeants de cette institution financière régionale basée à Lomé au Togo.

La BIDC avait procédé du 18 février au 18 mars 2014 au lancement d’un emprunt obligataire par appel public à l’épargne pour un montant de 40 milliards de FCFA. Le prix d’une obligation était fixé à 10.000 FCFA avec un taux d’intérêt annuel de 6,50%. Quant à la durée de l’emprunt, elle était fixée à 7 ans, couvrant la période 2014-2021.

Les fonds levés étaient destinés au financement de huit projets localisés dans quelques pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) : Burkina, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal et Togo. C’était le cas notamment  de l’implantation d’une unité industrielle pharmaceutique au Burkina pour un montant de 5 milliards de FCFA, de la construction et de la mise en exploitation d’un complexe hôtelier au Togo de 5 milliards de FCFA, de l’acquisition d’une usine de production de farine de blé et d’aliment de bétail au Niger pour 1,550 milliard de FCFA, de l’exploitation des mines de phosphates de Matam au Sénégal pour 7 milliards de FCFA, de l’acquisition et l’exploitation de la troisième licence de télécommunication (ATEL S.A) au Mali pour 7,500 milliards FCFA ou encore de la construction et l’exploitation d’un complexe hôtelier 5 étoiles sous le label Radisson Blu pour 7,650 milliards de FCFA.

Pour l’ensemble des huit projets identifiés, le financement était assuré à hauteur de 87,53% à travers l’emprunt obligataire effectué par la BIDC et les 12,47% restants par les ressources propres des sociétés bénéficiaires, soit 5,700 milliards de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here