Charles Kouassi, DG de la CNPS

La CNPS, la caisse nationale de prévoyance sociale, organisme en charge des retraites du secteur privé ivoirien, a engrangé un excédent de 77 milliards FCFA, soit 10,67 millions d’euros, au titre de l’exercice 2016. Ce résultat vient confirmer la justesse des mesures adoptées en 2012 afin de sortir l’institution d’un engrenage déficitaire qui la mettait en péril.

La CNPS avait en effet obtenu le relèvement des cotisations sociales, passées de 8 à 12% des rémunérations, et le relèvement à 60 ans de l’âge de départ à la retraite. Les comptes de l’institution ont depuis viré au vert : 8 milliards d’excédent la même année, 33 milliards l’année suivante, 46 milliards en 2014 et 36 milliards fin 2015.

Ces ressources, l’organisme de prévoyance sociale entend bien les faire fructifier avec la multiplication de ses investissements. Déjà présent au capital de NSIA Banque, la CNPS a fait récemment son entrée dans le capital du groupe panafricain Eranove, actif dans l’eau et l’électricité sur le continent. Elle investit également dans l’immobilier, avec notamment « Les résidences EVE » à Cocody Angré (Abidjan), un imposant projet immobilier (en cours) de 32 immeubles, abritant 384 appartements standing.

Environ 704 000 travailleurs du secteur privé sont déclarés dans les comptes de la CNPS.