Qui veut étouffer le dossier Pétro Tim ? Une réponse à laquelle on pourrait trouver réponse si l’on suit le raisonnement de la Coalition «Jubanti Sénégal». En effet, après l’éviction de l’ex patronne de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (l’OFNAC), Nafy Ngom KEITA, le 25 juillet dernier, officiellement pour cause de fin de mandat, la coalition s’insurge contre le récent limogeage de cinq enquêteurs ayant en charge ce dossier «hautement sensible » du pétrole. La  presse locale de ce lundi en fait ses choux gras.

Dans le communiqué de Jubanti Sénégal, l’on apprend que « Suite au limogeage controversé de la Présidente de l’OFNAC, Nafy Ngom KEITA, les 05 enquêteurs ayant en charge le dossier Pétro Tim Gendarme Abdou Faye, Gendarme Dieye, Colonel Diop, Colonel Diagne et Inspecteur Dia, viennent d’être suspendus à leur tour. Ces  05 enquêteurs ont effectué des investigations très poussées dans l’affaire Pétro Tim » pendant plusieurs mois, souligne la coalition.

Selon Jubanti Sénégal, ces agents qui se seraient rendu aux Usa pour enquêter dans l’affaire Pétro Tim en étaient à la phase finale du rapport sur l’affaire qui met directement en cause Aliou Sall,  le frère du président de la république, Macky Sall, et qui aurait fait perdre à l’État du Sénégal plus de 100 milliards de FCFA de taxe dans les transactions entre  Pétro Tim, Timis Corporate et Kosmos. Et d’ajouter que «ces enquêteurs étaient sur la bonne piste dans la traque des délinquants financiers cités dans cette affaire. Mieux encore, ils auraient localisé des opérations suspectes vers Londres où l’ancienne présidente de l’OFNAC devrait se rendre à la veille de son limogeage ».

Toujours dans leur raisonnement, les camarades de Mouth Bane, leader du mouvement, révèlent que parmi les 05 enquêteurs limogés, il y a un Colonel des Douanes chargé exclusivement de l’affaire Pétro Tim, en plus d’enquêteurs ayant en charge l’affaire des 19 milliards cédés à l’ivoirien Adama Bictogo et une autre affaire portant sur de  fausses quittances aux Impôts et Domaines.

« Ces enquêteurs avaient un contrat de deux ans renouvelables une seule fois. Ayant en charge des dossiers importants à boucler, la logique voudrait qu’ils soient reconduits pour terminer les enquêtes en cours. Mais, écrit Jubanti, les autorités ont préféré s’en débarrasser pour protéger qui encore ?

La coalition Jubanti Sénégal qui se veut citoyenne, se fixe comme objectif de défendre les idéaux de paix, de démocratie, de respect des droits de l’homme.

Au moment où nous publions ces lignes aucune réaction officielle n’a été apporté à ces déclarations.

Une affaire qui n’a pas fini de dévoiler tous ses secrets.

Ce contenu pourrait également vous intéresser