Le Directeur Général de la BRVM reçu par le Président de la Bourse de Shanghai

Dans le cadre de la mise en œuvre des actions de développement de la BRVM, le Dr. Edoh Kossi AMENOUNVE a effectué une visite de travail à la Bourse de Shanghai. A cette occasion, il a été reçu par le Président du Shanghai Stock Exchange (SSE), Monsieur Hongyuan Huang, le Mardi le 23 août 2016.

Au cours de leur entretien, les deux dirigeants ont identifié différents axes de coopération en vue d’apporter la contribution des marchés de capitaux au renforcement des relations économiques entre la Chine et l’Afrique, particulièrement l’UEMOA.

Il a été notamment question :

– du financement des PME par la bourse en s’inspirant de l’expérience chinoise;

– de l’émission d’emprunts obligataires en Renminbi (Panda Bonds) par les États pour le financement des infrastructures et par les entreprises pour le développement du secteur privé;

–  de la facilitation de la cotation à la BRVM d’entreprises chinoises opérant au sein de l’UEMOA;

– de l’appui technologique du SSE à la BRVM en vue de l’accélération de l’utilisation des TIC dans les opérations du marché financier de l’UEMOA;

– etc.

Afin de mettre en œuvre ces axes de coopération, les deux Dirigeants ont retenu de procéder prochainement à la signature d’une convention de partenariat entre leur Bourse.

Cette visite de travail a été également l’occasion pour la BRVM de découvrir la Salle des “Road Shows” du Shanghai Stock Exchange et son Musée d’exposition.

Au terme de la visite, le Dr. Edoh Kossi AMENOUNVE, a exprimé ses sincères remerciements à son hôte pour son hospitalité et pour l’intérêt porté à la BRVM et au marché financier de l’UEMOA. Il a souligné que cette visite constitue, sans doute, le début d’une longue et fructueuse coopération entre les deux marchés de capitaux dans l’intérêt mutuel de la Chine et des pays de l’UEMOA.

Pour M. Hongyuan Huang, il s’agit pour le Shanghai Stock Exchange d’accompagner la BRVM dans son développement car c’est un formidable outil d’intégration qui doit jouer un rôle plus important dans le développement de l’Afrique de l’Ouest.