Photo signature - Open Skies

Le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Albert Toikeuse Mabri et l’ambassadeur des Etats-Unis, Terence McCulley, ont signé ce 16 août l’« Open Skies Agreement », un accord visant à faciliter les liaisons aériennes entre les deux Etats.

L’accord qui prend «immédiatement effet», est le fruit de négociations menées par les deux gouvernements afin de d’approfondir «les relations entre les deux pays en établissant un cadre pour des relations commerciales dans l’aviation moderne», note un communiqué du Département américain ce mercredi.

L’Open Skies Agreement permet ainsi de lever les entraves, notamment tarifaires, de nature à affecter la libéralisation du trafic aérien entre les deux parties. « Il crée de nouvelles opportunités pour les services de transport aérien, offrant des avantages potentiels pour les voyageurs, les compagnies aériennes et les entreprises des deux pays (…) et crée des opportunités pour la croissance économique dans les secteurs au-delà de l’aviation, tels que le tourisme et l’industrie » souligne le texte.

«C’est l’aboutissement d’années de travail et de négociations entre nos deux nations… j’attends avec impatience le jour où nos deux pays, qui sont unis par de nombreuses valeurs communes, seront aussi unis par des vols directs, » a déclaré l’Ambassadeur McCulley au sujet de l’accord.

Depuis avril 2015, l’agence nationale américaine des transports, la TSA, a accordé à l’aéroport international d’Abidjan la certification autorisant les liaisons aériennes directes vers les Etats-Unis à partir de la capitale économique ivoirienne.

Les premiers vols devraient être effectif « d’ici 2017 » avait indiqué le 18 juin dernier le ministre ivoirien des Transports, Gaoussou Touré.