BRVM resultsEdoh Kossi AMENOUNVE, Directeur Général de la BRVM et du DC/BR, a présenté le bilan des activités 2015 des deux structures centrales du marché financier régional de l’UEMOA à la presse.

La présentation de Monsieur AMENOUNVE a porté sur trois points majeurs : le contexte macroéconomique mondial et régional, les performances de la BRVM et du DC/BR en 2015 et enfin les prévisions d’activités 2016.

La BRVM a évolué dans un contexte économique et financier favorable La Côte d’Ivoire a connu au cours de ces trois dernières années une croissance économique se situant en moyenne entre 8 et 9%. Les autres pays de l’UEMOA ont vu également se consolider leur croissance au cours des cinq dernières années avec une moyenne se situant entre 5 et 6%.

Par ailleurs, l’UEMOA jouit d’une stabilité monétaire et affiche une certaine résilience aux chocs exogènes. Par contre, les autres marchés africains ont subi de plein fouet les effets de la baisse des prix des matières premières et du baril de pétrole, le relèvement du dollar américain et du ralentissement de l’activité économique des pays émergents.

S’agissant du bilan, M. AMENOUNVE a relevé que la BRVM a terminé l’année 2015 avec tous ses indicateurs au vert. Elle est ainsi la bourse la plus performante en Afrique toutes monnaies confondues, CFA, Euro et Dollar américain, avec 17,77 % de progression de son indice Composite. Sa capitalisation a atteint 7500 milliards de FCFA au 31 décembre 2015, soit une progression de 18,67 % par rapport à 2014.

 

6ème place sur le continent

La valeur des transactions s’est fixée à 337 milliards de FCFA, soit une augmentation de 47,9% par rapport à 2014. Par ailleurs, la BRVM (S&P Cote d’Ivoire BMI) a terminé l’année 2015 en tête des indices africains de Standard & Poors avec une évolution de 13,98%.

 

Le DC/BR également en forte croissance

 

M. AMENOUNVE a mentionné l’évolution à la hausse des titres en conservation de 20%, passant ainsi de 7805,85 milliards à 9363,36 milliards de FCFA en 2015. Dans la même tendance, les Evènements Sur Valeurs (ESV) ont connu une évolution de 12% atteignant 476,25 milliards en 2015 contre 425,76 milliards de FCFA en 2014.

Autres faits majeurs pour la BRVM en 2015

 

D’autres faits majeurs ont émaillé l’année 2015. Il s’agit notamment, du changement d’identité visuelle de la BRVM et l’ouverture de la nouvelle salle de marché, de l’élection du Directeur Général de la BRVM à la présidence du WACMIC, du lancement du Service d’information boursière par SMS « Infos BRVM ».

 

Des challenges pour 2016

M. AMENOUNVE a levé un coin de voile sur les actions prioritaires 2016. Elles portent, entre autres, sur l’admission de nouvelles sociétés à la cote, la mise en place du 3ème compartiment dédié aux PME et aux entreprises à fort potentiel de croissance, le lancement des obligations de la diaspora, la poursuite de l’intégration des bourses de la CEDEAO et la promotion internationale (Road Shows) et régionale.

Ces actions devront permettre de consolider la position de la BRVM sur le continent, d’attirer de nouvelles sociétés et de nouveaux investisseurs sur le marché et enfin, d’accroître la contribution de la BRVM au financement des économies de l’UEMOA


 

 

A propos de la BRVM

1ère bourse africaine en termes de performance des indices en 2015, la BRVM est chargée de l’organisation du marché boursier et de la diffusion des informations boursières au sein de l’UEMOA. Elle regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo et la Côte d’Ivoire où est établi son Siège. Elle est l’unique bourse au monde commune à huit pays. La BRVM préside actuellement le Conseil pour l’Intégration des Marchés Financiers Ouest- Africains (WACMIC – West African Capital Markets Integration Council) sous la houlette de la CEDEAO et incluant les bourses du Nigéria, du Ghana, de la Sierra Leone, du Cap-Vert ainsi que leurs autorités de surveillance du marché respectives. La BRVM est également membre du Comité Exécutif de l’Association des bourses africaines (ASEA – African Stock Exchanges Association) et préside le comité de l’ASEA en charge de la réglementation. La BRVM a terminé l’année 2015 avec une capitalisation du marché des actions de 7500 milliards de FCFA, soit une progression de 18,67 % en un an.


 

 

A propos du DC/BR

 

Opérationnel depuis 1998, le Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) est l’une des deux structures centrales du Marché Financier Régional de l’UEMOA (avec la BRVM). Il est unique pour les 8 pays de l’UEMOA et est membre à part entière de l’Association Internationale des Agences de Codification (ANNA) ainsi que de l’Association des Dépositaires Centraux d’Afrique et du Moyen-Orient (AMEDA) depuis 2013. Ses missions se résument en quatre (4) principaux points : assurer la conservation et la circulation des titres, assurer le dénouement des transactions de la BRVM, assurer le paiement des évènements sur valeurs (intérêts et dividendes) sur les titres inscrits dans ses livres et gérer le Fonds de Garantie du Marché pour assurer la bonne fin des opérations.

 

Souce: service de Communication de la BRVM/DCR

 

 

Share Button