Voici dans le détail les 6 projets investis par le Fonds senegalais des investissements stratégiques (FONSIS) depuis son lancement effectif en janvier 2014. 

-octobre 2014: approbation de deux investissements par le conseil d’administration, à savoir une exploitation agricole et une unité industrielle pharmaceutique, d’un coût global de douze milliards de francs CFA, dont 1,2 milliard d’investissement en capital du FONSIS aux côtés d’autres investisseurs nationaux et internationaux, et du financement en dette.
En plus de ces deux investissements, le conseil d’administration a approuvé quatre autres projets les 8 et 9 décembre:

– Installation et exploitation d’un projet solaire photovoltaïque de 20 MW à Thies. L’Energie ainsi générée sera vendue à la Senelec au coût de 65 francs par Kilowatt heure. Ce projet entre dans le cadre du mix énergétique visant à réduire la dépendance du Sénégal par rapport au fuel lourd. Le coût du projet est d’environ 15,5 milliards de FCFA, dont une contribution du FONSIS de 500 millions de FCFA et le reste étant apporté, sous forme de capital et de prêt, par des partenaires.
– Un projet d’imagerie médicale dénommé IMAMED en collaboration avec le ministère de la Santé. C’est un premier centre pilote qui sera suivi par un ou deux autres d’ici l’année prochaine, précise Pape Demba Diallo, Directeur exécutif du FONSIS en charge du pôle TIC, Santé, Transport et Services. Le coût global de ce projet pilote est de 700 millions francs CFA et inclut la construction du centre et l’équipement en scanner, radio, échographe cardiaque, mammographie, système d’archivage numérique et de télémédecine, etc.

– Un sous fonds de 3 milliards de FCFA destiné aux PME dont 1 milliard apporté par le FONSIS. Des partenaires étrangers et nationaux y prennent part. A noter que le fonds est tenu de réserver 20% de ses ressources aux PME. L’idée à travers ce sous fonds, précise M. Hott, est de renforcer les fonds propres des PME, de favoriser le transfert de technologie et de compétences. Ces entreprises partenaires seront introduites en Bourse pour les plus dynamiques afin que les opportunités de placement profitent au grand public. L’objectif de ce sous fonds est de créer 50 entreprises et 2600 emplois locaux dont 1000 nouveaux. Il s’agit aussi, ajoute Serigne Dame Diakhoumpa, Directeur Financier, d’encadrer et de renforcer la gestion et la gouvernance de ces entreprises. Selon les estimations, le levier de 3 milliard de FCFA investis dans le fonds peut drainer 10 milliards de FCFA en capital et en dettes.

– Un incubateur dans les régions du fleuve avec la SAED. Objectif, accompagner les PME agricoles. La mise de départ est de 1 milliard de FCFA. Pour ibrahima Kane, Directeur Exécutif en charge du pôle Agroalimentaire, Industrie et Infrastructure au sein du FONSIS, il s’agira de créer 800 emplois à temps complet. Ces fonds accompagneront notamment la mise en valeur des 2500 à 3000 hectares déjà aménagées et permettront d’aider les agricultures à trouver le financement en capital.