Auteur/autrice : Rida ADDAM

Journaliste, passionné d’arts martiaux ( 3e Dan EN Karaté), Rida ADDAM a fait ses classes dans la presse écrite et audiovisuelle au Maroc. Diplômé de l’Institut des Sciences de Journalisme et de la Communication (ISJC) et titulaire d’un DEA en Économie politique de l’ Université Internationale de Moscou MGU, Rida ADDAM cumule une expérience de 20 ans.

Jamais réalisé auparavant, le chiffre d’affaires marocain des exportations automobiles dépasse les 77,68 milliards de dirhams, soit quelques 7,8 milliards de dollars à fin septembre 2022, affichant une progression de 34,9% par rapport à l’année dernière, a précisé l’Office de Changes marocain dans un rapport. Ce bon résultat est attribuable à « la hausse des ventes du segment de la construction (+56,2%) et celles du segment du câblage (+20,8%) », poursuit l’Office. Quant aux exportations du segment de l’intérieur véhicules et sièges, elles demeurent quasi stables. Selon un dernier rapport de l’Institute for Near East Studies (Institut d’études du Proche-Orient), le Maroc…

Suite...

[Cet article a fait l’objet d’un erratum) Elon Musk aurait offert plus de 270 millions de dollars pour le rachat de l’intégralité des parts de l’opérateur Mauritano-Tunisien des Télécommunications (Mattel). Selon nos informations, le désormais patron de Twitter, Tesla et Space X aurait fait une offre aux actionnaires de la compagnie des télécoms, à savoir Tunisie Télécoms, majoritaire avec 51%, Mohamed Ould Bouamatou, patron de BSA  et Bachir Moulay El Hassan, patron de Comatel.  Contactées par nos soins, plusieurs sources proches du dossier, nous ont confirmé qu’ils ont bien reçu « une offre de Musk, mais rien de concret pour le moment ».…

Suite...

Habiboullah ould El Mouna écope de 10 ans de prison ferme, assortis d’une amende d’un milliard cent soixante-dix-sept millions trois cent quatorze mille six cents MRO (3,1 millions de dollars). L’ancien Directeur Général de la Qatar National Bank (QNB) à Nouakchott est reconnu coupable d’abus de confiance par la Chambre criminelle du Tribunal de Nouakchott Sud. Son employeur, la QNB, l’accuse d’abus de confiance et de détournement de plus de 1 milliard de MRO, soit l’équivalent de 2,6 millions de dollars. Un butin qui n’a jamais été retrouvé et dont l’accusé ignorerait le sort. Un recours a été déposé par…

Suite...

La rumeur est désormais confirmée : le groupe marocain Afriquia du milliardaire Aziz Akhanouch, actuel premier ministre du Maroc, absorbe la filiale mauritanienne de TotalEnergies. Contactée par ‘Financial Afrik’, une source concordante au sein de TotalEnergies a confirmé que l’offre du groupe marocain a été acceptée. Et d’ajouter : « la signature de l’acquisition aurait lieu la semaine prochaine pour un montant avoisinant les 185 millions de dollars ». Les employés sont déjà avertis que cette opération « entre dans le cadre de la nouvelle politique énergétique du pays qui se cherche de solides partenaires », précise une autre source locale. Ainsi, depuis la signature…

Suite...

Orasom Investment Holding investit un milliard de dirhams, soit l’équivalent de 100 millions de dollars au Maroc. Cet investissement initial permettrait au groupe de Naguib Sawiris de tester le marché dans le secteur des nouvelles technologies. Plus précisément, Orascom cible l’industrie des batteries pour véhicules électriques. L’usine verra le jour début 2023, selon les prévisions. Le lieu reste confidentiel pour le moment, même si les rumeurs évoquent la zone industrielle de Tanger. Naguib Sawiris, ce richissime homme d’affaires égyptien, ne cache pas non plus son ambition d’investir dans l’industrie agro-alimentaire, le tourisme et l’hôtellerie dans les régions du sud marocain.

Suite...

Le capital de Mauritania Airlines (MAI) passe de 2 à 6 milliards d’ouguiyas (52 à 157 millions de dollars). L’opération autorisée par décret adopté en conseil des ministres permet à la compagnie nationale dirigée par Mohamed O. Biya de bien piloter la reprise  post Covid 19.   Au terne de cet apport de capitaux frais, l’Etat détiendra 75% du capital contre 11,8% pour la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM), 9,3% pour le Port autonome de Nouakchott et 3,8% pour le Port autonome de Nouadhibou. Fondée par décret n° 169-2009 du 3 mai 2009,  en remplacement de la Mauritania Airways,  Mauritania Airlines (MAI) dessert quatorze aéroports en Afrique…

Suite...

« Les exportations non pétrolières de l’Algérie ont atteint 5 milliards de dollars fin septembre dernier » , a déclaré Ayman ben Abderrahman, Premier ministre algérien ce jeudi 20 octobre. « Un chiffre équivalent à leur valeur sur l’ensemble de 2021 » , se félicite-t-il. Et d’ajouter : « ce chiffre témoigne du rythme continu des réformes dans le commerce extérieur du pays ». Le gouvernement se trace un objectif de « 7 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures d’ici la fin de cette année » . Notons que le nombre d’importateurs est passé de « 43 à 13 milles…

Suite...

Znati Jouini Lassaad est le nouveau directeur général par intérim de la Société tunisienne de banque. La décision prise en conseil d’administration de la banque réuni, à cet effet, le 7 octobre 2022, entre en vigueur ce mardi 18 octobre. Lassaad Jouini assure ainsi l’intérim d’un poste qu’occupait jusque-là Mohamed Chouikha. Ce dernier a été remercié par le conseil qui n’a pas justifié sa décision.Le directeur général par intérim était jusqu’à sa nouvelle nomination, et depuis le 30 septembre 2021, directeur général adjoint chargé de l’exploitation au sein de la banque. Il prend officiellement les commandes de la société avec…

Suite...

Outsourcia poursuit son expansion à l’international. Le groupe de Youssef Chraibi s’introduit en Tunisie par « l’acquisition de PhoneAct, numéro un des centres de contacts indépendants », annonce-t-il dans un communiqué. L’enjeu est de taille : « mettre le cap vers l’Europe et le Moyen-Orient », argumente le CEO. Il s’agit de la cinquième expansion internationale d’Outsourcia en douze ans. Le groupe dispose d’ailleurs de tous les atouts pour se developper : Outsourcia emploie actuellement 3400 personnes à travers le Maroc, la France, Madagascar, le Niger et la Tunisie et revendique un chiffre d’affaires annuel de 442 millions de dirhams (41 millions d’euros). »Présente au…

Suite...

Le « zellige » (carreau artisanal) se brise entre Rabat et Adidas. Dans une mise en demeure qualifiée de sévère, le ministère marocain de la Culture a enjoint l’équipementier allemand de « retirer du marché le nouveau maillot de l’équipe nationale d’Algérie ». Les motifs inspirés « d’un art céramique traditionnel marocain, le zellige, sont une appropriation culturelle du Maroc », argumente l’avocat de Rabat qui réclame dommages et intérêts à Adidas en prime du retrait du « fameux » maillot algérien. Pire, le Maroc va jusqu’à accuser Adidas d’assimiler le zellige marocain à l’Algérie. Rabat persiste et signe : «la mosaïque de pièces de céramique colorée est…

Suite...

Tunisair affirme le paiement de salaires de ses collaborateurs mais ne cacche pas qu’elle risque d’en être incapable le mois prochain. « Des saisies conservatoires sur les comptes bancaires de la compagnie à la suite de contentieux l’opposant à ses agents seraient à l’origine de cette incapacité financière d’honnorer ses engagements envers des milliers de salariés et fournisseurs le mois prochain », affirme une note interne que Financial Afrik a parcouru. Dans un communiqué publié le 30 septembre , la compagnie atteste que «les salaires de ce mois ont été versés dans les délais malgré cet incident». Tunisair compte 27 appareils qui ont…

Suite...

Une première dans la politique saoudienne. Mohammed Ben Salmane vient d’être nommé Premier ministre du pays. Un poste important, toujours occupé par le roi lui-même. La nomination vient consolider la position du prétendant au trône. Le prince Mohammed, qui a eu 37 ans le mois dernier, est en première ligne pour succéder à son père. Mohammed ben Salmane était auparavant vice-Premier ministre sous son père, le roi Salmane, ainsi que ministre de la Défense. Il est remplacé au poste de ministre de la Défense par son frère cadet, Khaled ben Salmane, qui était auparavant vice-ministre de la Défense.

Suite...

Tout est bien qui finit bien. Pour le budget 2022 voté par le parlement libanais, rien n’est sûr. Exigé par le Fonds monétaire international (FMI) pour « débloquer une aide financière » au pays, le texte fait polémique. Voté ce lundi 26 septembre par 63 voix pour, 37 contre et six abstentions, selon l’agence nationale d’information ANI, le budget divise déjà la presse locale et l’opinion publique. Les optimistes y voient une issue pour sauver le pays plongé dans une crise socio-économique sans précédent. Dans ses grandes lignes, il prévoit « le triplement des salaires des fonctionnaires et des pensions des retraités de…

Suite...

A bout de souffle, le management d’Abengoa jette enfin l’éponge. La société espagnole se désengage de son usine de dessalement d’agrandir. Le groupe compte boucler la cession de 51% de ses parts dans la société concessionnaire exploitant l’installation.Le Fonds InfraMaroc qui détient le reste des parts sociaux semble être désintéressé par cette vente qui attire déjà de grands groupes industriels et des Fonds d’investissements.Entre autres, les groupes Acciona et Engie, en mode veille depuis depuis 2016, date à laquelle la crise d’Abengoa avait commencé, ont fait leurs offres. Rappelons que la crise financière d’ Abengoa avait défrayé la chronique en…

Suite...

David Woodall est le nouveau directeur général de Aura Energy. Ingénieur des mines, il cumule une expérience de plus de 30 ans dans l’exploration et l’exploitation des mines. Une vie professionnelle passée dans les grandes sociétés du secteur, à savoir Superior Lake Resources et Newcrest Mining. Une « grosse experience » aux yeux du président exécutif d’Aura, qui se félicite d’avoir un « grand professionnel » dans ses équipes. Il se chargera de conduire le projet d’uranium Tiris, piloté en Mauritanie par la compagnie, et déjà en phase de production. Ainsi, avec le développement de nouvelles installations de production d’énergie nucléaire à travers le…

Suite...

Marouane Abassi mènerait la danse mais jusqu’à quand ? Le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie semble réussir son challenge face au Fonds Monétaire International (FMI). L’annonce n’a fait que des heureux à Tunis : « La BCT pourrait parvenir à un accord avec le FMI dans les semaines à venir ». Annoncée dimanche 18 septembre, la déclaration de Marouane Abassi suscite le débat tunisien. Pour le gouverneur, le challenge lancé avance sur la bonne voie. Quant au montant de l’éventuel prêt du FMI, il est toujours en cours de négociation. Certaines sources informées, contactées par nos soins, le fixent à…

Suite...

Le forum économique Maroc-Mauritanie s’ouvre ce 20  septembre à Casablanca.  La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM), conjointement organisateurs, y accordent beaucoup d’intérêts.  L’enjeu est de taille. Selon Aziz Akhannouch, Chef du gouvernement marocain, « les relations bilatérales entre Rabat et Nouakchott sont historiques ». De jour en jour, « les deux parties sont entrain de consolider et de développer leurs relations economiques et culturelles », déclare un responsable marocain à Financial Afrik. Ce qui fait de cet rencontre, devenue incontournable, l’occasion propice pour « renforcer la coopération économique et commerciale entre les deux pays et donner une…

Suite...

L’équation climat-développement interpelle l’ensemble du Sahel. La résoudre nécessite «accélération de la croissance et adaptation climatique». Ousmane Diagana en est, plus que jamais, convaincu. «Les pays du Sahel doivent accélérer la croissance et prioriser l’adaptation climatique » ; et ce, « pour mieux faire face à la crise climatique et à l’insécurité alimentaire ». C’est ainsi que le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et centrale résume le rapport national sur le climat et le développement (CCDR, en anglais), récemment publié par le Groupe de la Banque mondiale pour les pays du G5 Sahel. L’enjeu est de…

Suite...

Saham Assurance change de dénomination et devient Sanlam. Ainsi, « la compagnie rejoint les 20 filiales du groupe ayant changé de nom en 2021, et ce dans 13 pays du continent africain », précise un communiqué du groupe. Avec ce changement de dénomination, Sanlam Maroc entre officiellement dans un grand groupe séculaire. Ce dernier se présente comme le leader africain des services financiers non-bancaires, également comme le premier groupe d’assurance en Afrique. Ce changement de dénomination, accompagné d’une nouvelle identité visuelle, reflète la vision stratégique de Sanlam. L’enjeu est de taille: le groupe se veut « une marque africaine unique et forte à…

Suite...

Le renouvellement des relations Maroc-Israël sont fructueuses pour les deux parties qui optent pour des perspectives pour des actions communes. C’est ce qu’a souligné la ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked, à l’issue de ses entretiens, mardi 21 juin à Rabat, avec le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. Aux yeux de Shaked, les échanges sont « fructueux » et les deux pays sont mobilisés pour réussir ce grand projet. Son entretien avec Laftit, qui était l’occasion d’examiner la réalisation d’un ensemble de projets communs, était également l’occasion propice pour se féliciter conjointement du renouvellement des relations politiques et économiques entre…

Suite...

Bank Al-Maghrib (BAM), la banque centrale du Maroc, n’a que deux issues de l’avis des observateurs : retarder le rehaussement des taux directeurs ou les augmenter pour freiner l’inflation. La première solution affecterait le pouvoir d’achat des ménages mais serait bénéfique à la relance. Quant à la seconde option, assimilée à un garrot posé sur la croissance économique, elle nécessite un grand courage mais conduira à moyen terme à la limitation de l’inflation générée par la crise et au maintient du sacro-saint principe des équilibres macro-économiques. Le verdict est attendu le 21 juin courant, lors du Conseil de politique monétaire…

Suite...

Avec un chiffre d’affaires de plus de 76,40 milliards Dhs (environ 7,8 milliards USD) grâce au travail des 1,3 millions d’artisans marocains, le secteur de l’artisanat est toujours à la traine. Il est loin de satisfaire les attentes. La crise de la pandémie n’a pas joué à sa faveur non plus. La reprise, en ce premier trimestre 2022, est légèrement ambitieuse mais il reste beaucoup à faire. Entouré des instances des professionnels, le ministère de tutelle s’efforce d’assurer le meilleur décollage de l’artisanat. Au-devant de la scène, l’Instance nationale des artisans et de l’industrie artisanale (INAIA) active le pas. Dans…

Suite...

L’annonce a fait couler beaucoup d’encre. « AFMA exporte son expertise en Afrique en acquérant le cabinet ivoirien ACR », affirme le management du groupe marocain. Selon une source concordante, « AFMA a pour ambition de faire d’ACR un des leaders du courtage en assurance en Côte d’Ivoire ». Et ce, « grâce notamment au savoir-faire que va apporter le courtier marocain et aux synergies commerciales qui seront créées entre les deux cabinets », poursuit notre source. Cette opération est stratégique pour les deux courtiers, à plus d’un titre.  » Elle constitue, à la fois, un levier de pénétration de l’un des marchés clefs en Afrique…

Suite...

L’Association Marocaine des Investisseurs en Capital (AMIC) a présenté le 17 mai 2022 une étude complète sur son secteur d’activité. Le rapport réalisé p pour la 14ème année consécutive par le Cabinet Grant Thornton sous la houlette de la Commission Etudes & Statistiques de l’AMIC présidée par M. Farid Benlafdil, membre du Conseil d’Administration de l’association, couvre un périmètre de 28 sociétés de gestion (incluant des fonds) et 60 fonds (16 actifs, les autres en phase de désinvestissement ou désinvestis), et représente ainsi la quasi-totalité des sociétés de gestion ayant un bureau au Maroc. Premier constat, les fonds transrégionaux accaparent…

Suite...

Sous l’égide de l’Union Marocaine du Travail (UMT), le bureau syndical du personnel du groupe Royal Air Maroc (RAM) a enfin obtenu gain de cause. Après 15 mois de bras de fer avec le management de la compagnie marocaine, «les 100 PNC (Personnel navigant commercial) faisant l’objet de rupture de contrat, en février 2021, reprennent leur postes», annonce un communiqué rendu publique par la même occasion. Tous victimes «du plan social dicté, l’an dernier, par la conjoncture incertaine de l’aérien du fait des lourdes conséquences de la situation pandémique», les salariés seront, au début, «réintégrés comme stagiaires rémunérés, bénéficiant de tous…

Suite...

Olivier Van Parys est le nouveau président du Conseil d’administration de TotalEnergies. La nomination qui entre en vigueur, ce jeudi, a été prise lors du dernier conseil d’administration du 21 décembre 2021.  Ingénieur de l’UC Louvain et diplômé de l’Institut français du Pétrole, Olivier a occupé de nombreux postes de direction au sein de filiales de TotalEnergies, notamment au Congo, à Madagascar, au Ghana et en France. Le nouveau président du groupe était Directeur Général de TotalEnergies Pays-Bas avant d’occuper la fonction d’Executive Vice PresidentCentral & East Africa, toujours pour TotalEnergies. Van Parys succède ainsi à Jean Philippe Torres qui occupe, désormais, de nouvelles fonctions au sein de TotalEnergies,…

Suite...

«L’essentiel des discussions est derrière nous». La déclaration du président du groupe Holmarcom a défrayé la chronique, vendredi dernier. Mohamed Hassan Bensalah résume ainsi l’état d’avancement des discussions pour l’acquisition par le holding marocain de la participation de Crédit Agricole S.A, dans sa filiale Crédit du Maroc. Les discussions qui ont duré plus de cinq mois sont, selon l’homme d’affaires marocain, «à un stade très avancé». Il aurait pu dire davantage, mais les raisons de «confidentialité des négociations» l’empêchent. «Je ne peux pas en dire plus».  Même son de cloche chez Bernard Muselet, président du directoire du groupe Crédit du…

Suite...

Important: cet article a fait l’objet de la publication d’un rectificatif.. Avec une couverture totale pour la population active limitée à 42%, «la situation des régimes de retraite au Maroc reste marquée par des difficultés croissantes quant à leur pérennité et leur équilibre financier». C’est ce qu’affirme le rapport annuel 2019-2020 du Haut Commissariat au Plan (HCP) rendu publique lundi. A l’instar des autres caisses de retraite marocaines, la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraite (CIMR) dirigée par Khalid Cheddadi ne s’en sortirait pas, malgré le résultat légèrement positif enregistré en fin 2021. La caisse qui a franchi directement à la…

Suite...