Sous l’égide de l’Union Marocaine du Travail (UMT), le bureau syndical du personnel du groupe Royal Air Maroc (RAM)  a enfin obtenu gain de cause. Après 15 mois de bras de fer avec le management de la compagnie marocaine, «les 100 PNC (Personnel navigant commercial) faisant l’objet de rupture de contrat, en février 2021, reprennent leur postes», annonce un communiqué rendu publique par la même occasion. Tous victimes «du plan social dicté, l’an dernier, par la conjoncture incertaine de l’aérien du fait des lourdes conséquences de la situation pandémique», les salariés seront, au début, «réintégrés comme stagiaires rémunérés, bénéficiant de tous


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis