Le conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a tenu, ce vendredi 24 juin 2022, sa deuxième session ordinaire de l’année. Au cours de cette séance, l’instance réunie en mode  présentiel va examiner ses projets ainsi que l’évolution de la situation macroéconomique récente  et les perspectives de la région.

Dans un discours prononcé à cette occasion,  les membres du conseil des ministres ont fait savoir que ces travaux se tiennent dans un contexte de reprise économique où l’union commence à renouer avec la croissance avec un taux de 6,1% enregistré en 2021  contre 1,8 en 2020. Cependant, les ministres ont  souligné que cette reprise est menacée par des tensions inflationnistes notamment sur les prix des produits de premières nécessités et les hydrocarbures, observés partout dans le monde.

La guerre en Ukraine, soulignent-t-ils, a également occasionné la perturbation des chaînes d’approvisionnement et  risque d’entraîner une crise alimentaire majeure en Afrique. Malgré une situation difficile marquée  par ces  deux chocs exogènes (crise sanitaire du coronavirus et la guerre en Ukraine), les Etats membres, indiquent-ils, doivent renforcer leur résilience économique, en adoptant des mesures idoines.

Sur ce, le conseil  encourage  les États membres à continuer d’appliquer des politiques qui vont maintenir  les économies de manière  structurelle. Parmi elles , la promotion de la production locale et la consommation des produits locaux. Concernant l’inflation qui gagne de plus en plus de terrain en Afrique et dans le monde,  les membres ont magnifié les mesures adoptées par les Etats membres pour la contenir. Ce qui a permis de préserver le pouvoir d’achat des populations notamment les couches les plus vulnérables.

Par ailleurs, le conseil examinera  9 projets  au titre de la commission de l’UEMOA dont celui relatif à la décision portant définition de l’agrégat recettes fiscales dans les Etats membres de l’UEMOA et de règlement portant code minier communautaire.

Au titre du CREPMF, l’autorité se prononcera sur l’application des articles 3, 4 et 5 de l’annexe à la convention portant composition organisation et fonctionnement du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers de l’UMOA. Elle adoptera ensuite le dispositif révisé des sanctions pécuniaires applicables sur le marché financier régional de l’UMOA.

À noter qu’à l’issue de cette session, les membres du conseil des ministres vont élaborer un communiqué final. Sur ce document, ils vont donner l’état des lieux de la situation économique de l’union, procéder à des nominations, des recommandations entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here