Le président gabonais Ali Bongo Ondimba (g) et son homologue togolais Faure Gnassingbé (d) en juillet 2017 à Lomé.
Les Etats membres du Commonwealth ont approuvé, le 12 juin 2022, la demande d’adhésion du Gabon et du Togo à leur organisation. L’annonce officielle de l’entrée de ces deux pays devra être faite le 24 juin prochain lors du sommet des chefs d’Etat prévu à Kigali (Rwanda). Ces pays 100% francophones justifient chacun cette décision de rejoindre l’organisation, un « tournant géopolitique majeur », par « la nécessité d’appartenir à un autre espace multiculturel dans un monde globalisé », comme le disait le Gabonais Ali Bongo dans son discours de nouvel an. Par ailleurs, Lomé et Libreville ne cessent de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis