La République Démocratique du Congo a confirmé ce qu’elle qualifie de soutien manifeste du Rwanda au mouvement rebelle M23, considéré désormais comme un mouvement terroriste, qui sévit dans l’Est du pays, au cours d’une réunion des autorités militaires et civiles tenue sous la direction du président Félix Tshisekedi ce vendredi 27 mai à Kinshasa, à la suite des récents affrontements entre l’armée (FARDC) et le M23 dans les territoires de Rutshuru et de Nyiragongo, situés dans la province du Nord-Kivu (Est de RD Congo).«Pendant que le gouvernement congolais attendait le rapport du mécanisme conjoint de vérification qui a été activé


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis