Le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) a rendu son verdict le 18 mai 2022 sur le différend opposant l’État guinéen à BSGR dirigé par l’homme d’affaires franco-israélien Beny Steinmetz. La présidente du tribunal Gabrielle Kaufmann Köhler a conclu que BSGR a acquis ses droits miniers au moyen d’un vaste schéma de corruption mené sur plusieurs continents, tandis que l’Etat était accusé d’expropriation illégale de ses droits miniers sur les blocs 1 et 2 du gisement de fer de Simandou et sur le gisement adjacent de Zogota. Le gouvernement guinéen à travers l’agent judicaire de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis