Le colonel Assimi Goita
Après la dénonciation des accords de défense avec Paris à la suite de la fin de l’opération Barkhane et Takuba, Bamako annonce ce dimanche 15 mai son retrait du dispositif du G5 Sahel. Le Mali a annoncé dimanche soir son retrait du G5 Sahel et de sa force militaire antidjihadiste pour protester contre le refus qui lui est opposé d’assurer la présidence de cette organisation régionale formée avec la Mauritanie, le Tchad, le Burkina et le Niger.  « Le gouvernement du Mali décide de se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y compris la Force conjointe


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis