L’armée malienne a annoncé, dimanche 24 avril, avoir perdu six soldats dans trois attaques simultanées avec des « véhicules bourrés d’explosifs », contre trois camps militaires dans le centre du pays. Ainsi que la mort de 11 djihadistes de ces assauts revendiqués par un groupe lié à Al Qaïda. Les Forces armées maliennes (Fama) ont « simultanément repoussé (ces) trois attaques complexes terroristes » menées tôt dans la matinée, selon le communiqué de l’Etat major général des armées. La triple attaque a fait au total 20 blessés dans les trois camps (Sévaré, Bapho et Niono) visés par des « groupes


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis