Emmanuel Macron
La Ve République française est souvent secouée lors des campagnes par des scandales qui provoquent des cataclysmes politiques. Et la présidentielle 2022 semble ne pas échapper à la « règle ». L’affaire des diamants de Bokassa avait fait couler Valéry Giscard d’Estaing en 1981. Pour François Fillon, ce fut les salaires liés à un emploi fictif de son épouse et trois costumes offerts par Bourgi qui lui ont fait perdre les élections il y a cinq ans. L’affaire Mc Kinseygate, en pleine campagne, pourrait -elle compliquer la tâche à Emmanuel Macron, président sortant et candidat à sa propre succession le 10 avril prochain


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis