Pendant que le trafic local dans les aéroports gérés par la Société sud-africaine des aéroports (ACSA) a récupéré 56% de son niveau d’avant la pandémie de Covid-19, les segments internationaux sont toujours à la traîne selon un rapport de l’organisation présenté lundi 4 avril par l’organisation. Selon le directeur général de l’ACSA, Mpumi Mpofu, le segment domestique représente en effet 83 % du trafic total en 2021, contre 70% avant la pandémie. « Les aéroports régionaux ont connu une reprise plus rapide, en grande partie en raison du trafic dans ces aéroports, alimenté par le trafic de loisirs et de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis