Le président ivoirien Alassane Ouattara et Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI à Paris. DR
Une mission du Fonds monétaire internationale (FMI) va passer au peigne fin pendant plus de 10 jours, plusieurs indicateurs ivoiriens dans le cadre de l’évaluation du programme économique et financier de la Côte d’Ivoire. Il s’agit, entre autres, du cadre macroéconomique et budgétaire, de la fiscalité et de la dette publique. Le top départ de cette évaluation a été donné mardi 25 janvier à Abidjan par le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, et son collègue Mamadou Sanogo du Budget et du Portefeuille de l’Etat. Face à la persistance de la pandémie avec les nouveaux variants, le ministre


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis