Le chef des mutins qui a réussi avec son groupe à rallier les unités de l’armée et autres forces de défense et de sécurité pour renverser le régime de Roch Kaboré en 24 heures n’est pas un inconnu au bataillon de la défense et de la sécurité du pays. Agé de 41 ans, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba est un officier supérieur d’infanterie des Forces armées burkinabè. Diplômé de l’Ecole militaire de Paris (France), il est également titulaire d’un master 2 en sciences criminelles du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) de Paris et d’une certification d’expert de la


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis