Photo MINUSMA/Marco Dormino
Après le camp militaire français de la ville de Gao samedi 22 janvier, un camp de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) a été visé dimanche après-midi à Ménaka, toujours dans la même région, par des tirs d’obus de mortier qui n’ont pas fait de victime. Les sources évoquent 4 tirs précisément. « Ferme condamnation de l’attaque d’hier contre le camp de la Minusma et des forces internationales à Gao. Condoléances à Barkhane qui déplore la perte d’un soldat. Nous restons résolus dans notre appui aux efforts des autorités maliennes pour restaurer la paix


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis