Qui de la CEMAC ou de l’UEMOA tire son épingle du jeu ? Beaucoup d’analystes des marchés estiment que l’affaiblissement actuel de l’euro par rapport au dollar (1euro =1, 235 dollars au 6 janvier) va chercher la plage des 1,1000 voire des 1,080 USD. Depuis le 6 janvier , la monnaie européenne a perdu 8,5% se négociant à 1,128 dollars.  En dépit d’une inflation élevée (7%) qui ne la perturbe pas outre mesure , l’Amérique présente des perspectives de croissance élevée à l’inverse de l’Europe confrontée à des records d’infection au variant Omicron de la Covid-19 et des reprises économiques


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis