Alpha Condé

Placé en résidence surveillée depuis la chute de son régime le 5 septembre 2021, l’ancien président déchu Alpha Conde a été autorisé par le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) à se rendre à l’étranger pour des contrôles et soins médicaux. Dans un communiqué rendu public le 31 décembre dernier, la junte militaire au pouvoir précise que la durée de son séjour médical ne devrait pas excéder un mois, sauf avis contraire pressent de ses médecins traitants.

Cette autorisation accordée à l’ancien président guinéen fait suite à un engagement pris par Jean-Claude Kassi Brou, le président de la commission de la CEDEAO, au nom de la Conférence des Chefs d’États, qui rassure les nouvelles autorités guinéennes de transition de leur bonne foi quant au retour effectif d’Alpha Condé au pays après son séjour de soins médicaux.

Alors que le CNRD avait écarté toute option sur la possibilité que l’ancien président sorte du pays, en martelant à qui veut l’entendre qu’Alpha Condé n’ira nulle part et que sa place est en Guinée, le colonel Mamadi Doumbouya a décidé de lâcher du lest. Un changement de position qui serait éventuellement dû, selon plusieurs sources, à une santé chancelante de l’ancien président.

« Cette démarche purement humanitaire s’inscrit dans le cadre du respect de la dignité et de la considération que le CNRD n’a cessé d’observer à l’égard des anciens dirigeants », soutient le CNRD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here