La nouvelle acquisition togolaise de l’homme d’affaires burkinabé Mahamadou Bonkoungou, l’ex-Banque togolaise pour le commerce et l’industrie (BTCI) qu’il rebaptise IB Bank Togo (International Business Bank Togo), sera dirigée par Nabil Tahari, par ailleurs directeur de IB Holding, la maison mère du nouvel acteur depuis août dernier. Ex-cadre de Société Générale Burkina, le Marocain revendique une « grande expérience » dans le secteur bancaire, dont 15 années à l’international.

Conclu le 20 décembre 2021 par le ministre des Finances, Sani Yaya, et les équipes du nouvel actionnaire, ce deal, selon l’argentier togolais, intervient après un « long » processus « au regard des objectifs assignés à cette privatisation ». « IB Holding a été finalement retenue parmi les cinq (5) soumissionnaires à l’issue de l’appel d’offres ouvert à cet effet. Ainsi, 90% des actions de l’État ont été cédés dans le capital social de la BTCI à cette compagnie financière », a-t-il déclaré dans un discours le jeudi 23 à Lomé.

Dans un arrêté signé le 11 novembre dernier, Sani Yaya indiquait que le nouvel actionnaire majoritaire s’est engagé à mettre à la disposition du groupe, un montant de 10 milliards de FCFA sous forme de compte courant d’actionnaire bloqué. Par ailleurs, les nouveaux propriétaires de la banque devront renforcer ses fonds propres, à l’effet de le mettre en conformité avec les normes prudentielles à fin juin 2022.

« Les dirigeants de IB Holding doivent finaliser, au plus tard le 31 décembre 2021, les deux augmentations de capital de la BTCI annoncées pour un montant total de 20 milliards FCFA, pour le porter de 7 à 27 milliards FCFA, parachever le processus de transfert des participations à la holding, notamment IB Burkina au plus tard le 30 juin 2022, et ouvrir le capital de IB Holding à d’autres investisseurs disposant de capacité financière nécessaire pour accompagner sa stratégie », avait-il ajouté.

Avec total bilan de 264 milliards de FCFA au 31 décembre 2020, la BTCI est classée au 6e rang des banques togolaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here