Exit les dernières supputations et allégations sur un probable report de la 33è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Du 9 janvier au 6 février 2022, le Cameroun abritera bel et bien comme prévu, le plus important rendez-vous sportif du continent. La confirmation en a été donnée le 21 décembre 2021 à Yaoundé, au cours d’une audience au palais de l’Unité entre le chef de l’Etat camerounais Paul Biya et le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe.  

« Je serai au Cameroun le 7 janvier 2022. Et je viens pour voir le football. Principalement, pour vivre le match d’ouverture, Cameroun-Burkina Faso, le 9 janvier. Et je resterai pour voir ce que Samuel Eto’o m’a dit, à savoir que le Cameroun gardera le trophée », a indiqué le patron du football continental.

Un discours sans ambiguïté qui vient définitivement clore le débat sur un éventuel ajournement de la CAN et qui donne du boom au cœur aux millions de fans du football, au-delà des 24 sélections du continent qui prendront part à cette joute sportive. Juste après cette confirmation de la CAF, plusieurs sélections ont annoncé qu’elles se mettront « directement au vert », afin de peaufiner la préparation avant le kick-off de ce que les Camerounais souhaitent « la plus belle CAN de l’histoire ».

Le variant Omicron préoccupe tout de même

La compétition se déroulant en contexte pandémique  avec ce que cela entraine comme mouvements de foule, donc risque de propagation de la maladie, « notre préoccupation aujourd’hui porte sur la lutte contre le variant Omicron du Covid-19 », a déclaré le président de la CAF. D’où l’engagement de  respecter les meilleurs protocoles de lutte contre la pandémie.

« Nous devons croire en nos capacités, comme Africains, à travailler ensemble, tout en reconnaissant la lourde responsabilité qui nous incombe de protéger la santé et de préserver les vies des invités qui viendront de l’extérieur du Cameroun, des spectateurs, des visiteurs, des joueurs et des officiels. Nous avons un engagement non négociable à cet effet », a-t-il insisté en réitérant que l’accès dans les stades sera conditionné au Pass sanitaire. 

Une première CAN à 24 participants

Face aux manœuvres de la FIFA (Federation international de football association), de certaines confédérations sportives et des clubs européens notamment de ne pas libérer les joueurs africains pour la CAN, Patrice Motsepe a confié que la CAF appliquera les règles édictées par la FIFA, avant d’émettre le vœu de voir les meilleurs joueurs africains évoluant dans les compétitions européennes de prendre part à la CAN « pour participer à l’essor du football dans leur continent ».

Pour la première fois, la CAN se disputera avec 24 équipes réparties en six poules dont deux à Yaoundé, une à Douala, Bafoussam, Garoua et Limbé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here