La République démocratique du Congo (RDC) va recevoir 120 millions USD de prêts concessionnels de la Banque africaine de développement (BAD) au titre du Programme d’appui au développement agro-industriel de Ngandajika (Prodan) et de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) au titre du Projet des 14 artères de la ville de Kinshasa. Les accords ont été signés ce jeudi 25 novembre dans la capitale congolaise.

Ces projets portent sur des secteurs prioritaires du programme du gouvernement congolais. Il s’agit de l’agriculture, l’agro-business et les infrastructures routières.

Le prêt de la BAD dispose d’une maturité de 40 ans. La période de grâce est de 10 ans, avec un taux d’intérêt de 2% entre la 11ème et la 20ème année et de 4% pour le reste de la maturité. La maturité du prêt de la BADEA est de 25 ans tandis que le taux d’intérêt est de 3% et la période de grâce de 6 ans.

En juin 2021, le ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, et le directeur général de la BADEA, Sidi Ould Tah, avaient signé un protocole d’accord pour la protection des investissements éclectiques en RDC. Le 2 septembre 2021, la BAD avait rassuré, pour sa part, Kinshasa de son accord de financer ses grands projets intégrateurs, comme la construction du port en eaux profondes de Banana dans le Kongo Central (ouest du pays) et la réalisation de quelques projets routiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here