FinanceAssuranceAlgérie : reprise progressive du secteur de l’assurance

Algérie : reprise progressive du secteur de l’assurance

-

Après une année 2020 très difficile due aux effets néfastes du coronavirus, le secteur de l’assurance algérien commence à reprendre du poil de la bête. Avec à la clé, une progression au cours du premier semestre 2021, selon une note de conjoncture publiée récemment par le Conseil national des assurances (CNA).

Ainsi, le marché national des assurances, toutes activités confondues, affiche un peu plus de 75 milliards de DA (543,5 millions USD), contre 71 milliards de DA (514,5 millions USD), à la même période de 2020, soit une hausse de 5,7%. Les acceptations internationales enregistrent, au 30 juin 2021, une légère évolution de 4,1%, comparativement à la même période de l’exercice précédent, passant de 3,6 milliards de DA (26 millions USD), au premier semestre 2020, à 3,8 milliards de DA (27,5 millions USD), au premier semestre 2021.

Au terme du premier semestre 2021, les sinistres déclarés du marché affichent un montant de 32,1 milliards de DA (233 millions USD), en hausse de 12,9% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Même tendance haussière au niveau du nombre de dossiers, soit une progression de 15%.

Quant aux indemnisations, elles s’établissent à 29,4 milliards de DA (213 millions USD), pour un total de 538 190 dossiers réglés, marquant une progression de 22,1 % en termes de montant et de 27,2% en nombre. En revanche, les sinistres à payer enregistrent une diminution de 6,1%. Ils passent de 92,8 milliards de DA (672,5 millions USD), pour un nombre de dossier en stock de 1383011, au 30/06/2020, à 87,2 milliards de DA  (632 millions USD) et 1293143 dossiers en instance, au 30/06/2021.

Au titre du premier semestre 2021, le taux de règlement du marché des assurances connaît une augmentation de 24,5 %, par rapport à la même période de l’exercice précédent. Il passe de 21,8%, au premier semestre de 2020, à 27,1%, au premier semestre de 2021.

Concernant la production des assurances de dommages, toutes branches confondues, elle a connu une croissance de 6,4%, par rapport à la même période de l’exercice précédent, générant un volume additionnel de primes de 3,9 milliards de DA (28 millions USD).

Cette tendance positive est tirée, principalement, par la croissance constatée au niveau de toutes les branches, exceptée la branche « automobile » qui enregistre un recul de 2,3%.

Ibrahima jr Dia
Economiste de formation, passionné des questions de développement, suit l'actualité financière africaine au jour le jour. Milite pour une Afrique nouvelle sans frontières et sans préjugés. A lu Marx, Adam Smith et Cheikh Anta Diop et aime échanger sur ces sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X