Le Burkina Faso va se doter d’un nouvel aéroport dans la capitale Ouagadougou. L’infrastructure sera partiellement financée et gérée par deux organisations européennes, le fonds Meridiam et l’aéroport Marseille Provence. Le projet représente un investissement total de plus de 220 millions d’euros.

Le projet a déjà obtenu des prêts d’un montant total de 61,8 millions de dollars de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC). La BAOD fournira 51,5 millions de dollars pour les travaux routiers, les systèmes d’approvisionnement en eau, les installations des services d’urgence, l’achat d’équipements et la construction de bâtiments techniques liés au projet. Tandis que la BIDC contribuera à hauteur de 10,3 millions de dollars à la construction de bâtiments administratifs.

L’ingénierie et la construction devraient commencer à la fin de 2022 et durer environ 30 mois. Le plan de la première phase comprend une piste de 3500 m et une installation terminale de 17 000 m². La deuxième phase porterait la piste à 4000m et doublerait la capacité du terminal passagers.

L’aéroport sera situé à 35 km au nord-est de Ouagadougou et aura la capacité de traiter un million de passagers par an. L’impact économique total de l’infrastructure est estimé à 420 millions d’euros. La construction devrait créer près de 5000 emplois directs et indirects. Une centrale solaire captive et un système de stockage fourniront 80 % des besoins en électricité de l’aéroport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here