InfrastructuresTanzanie : un prêt de 116 millions USD du...

Tanzanie : un prêt de 116 millions USD du FAD pour moderniser le corridor routier sud

-

Le conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD) a approuvé le 23 septembre 2021, un prêt d’environ 116 millions USD au gouvernement tanzanien pour moderniser le corridor routier Mnivata-Newala-Masasi, long de 160 km, dans le sud du pays.

Selon le communiqué publié le même jour par la Banque africaine de développement (BAD), ce prêt représente 98,71 % du coût du projet et le gouvernement tanzanien fournira le restant du financement.

Concernant le projet, il sera mis à niveau via la chaussée, y compris le pont Mwiti de 84 mètres, aux normes bitumineuses. Les travaux comportent également des volets sociaux, notamment la fourniture d’eau potable, d’infrastructures éducatives et médicales, la mise en place d’unités de transformation de noix de cajou et l’extension de la formation entrepreneuriale aux femmes et aux jeunes.

« L’isolement périodique d’une population aussi importante aggrave la vulnérabilité et compromet l’inclusion sociale. L’amélioration de la connectivité routière renforcerait donc la résilience de la population et élargirait les possibilités de subsistance dans le corridor de développement de Mtwara et les districts environnants », a déclaré la directrice générale de la Banque pour l’Afrique de l’est, Nnenna Nwabufo.

Par ailleurs, cette modernisation, selon la BAD, devrait ouvrir les zones rurales de la région et améliorer le corridor de développement de Mtwara, qui relie le port de Mtwara et le port de Mbamba Bay sur le lac Nyasa. Les exportateurs, les importateurs, les petits commerçants transfrontaliers, les agriculteurs et les transporteurs devraient tous en bénéficier.

Dans sa globalité, le projet de cinq ans améliorera la mobilité et l’accessibilité d’environ 1,1 million de personnes dans les districts de Mtwara, Tandahimba, Newala et Masasi et facilitera l’intégration avec le Mozambique, le Malawi et la Zambie voisins.

Notons qu’au moment actuel, les districts de Tandahimba et Newala, avec une population combinée estimée à 509 000 personnes, sont pour la plupart coupés, tandis que la connexion avec la zone portuaire de Mtwara pour les fournitures essentielles est sévèrement limitée pendant les saisons des pluies en raison de l’état de la route.

Daouda Bakary KONÉhttps://www.financialafrik.com
Daouda Bakary KONÉ, journaliste économique, depuis plus de 10 ans dans le paysage médiatique malien et d'ailleurs. Diplômé en finance comptabilité, titulaire d'une licence en journalisme et communication. Passionné de l'information economique et financière et expert en communication digitale et web-journaliste. Aime les voyages, la musique, l'internet, la lecture et les documentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X