FinanceTunisie : Contraction de 3% de l’activité économique au...

Tunisie : Contraction de 3% de l’activité économique au premier trimestre 2021

-

L’activité économique en Tunisie a été marquée, au cours du premier trimestre  2021, par une contraction de l’ordre de 3% en glissement annuel, contre -2,1% une année auparavant, selon les données de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) basée à Tunis.

<< Le fléchissement de l’activité a touché tous les secteurs en dehors de celui des industries non manufacturières ayant connu une forte reprise (11,5% contre -4,7%) en rapport, essentiellement, avec l’accroissement de la valeur ajoutée du secteur des hydrocarbures (26,1% contre -4,4%)>>, souligne la BCT.

Les  industries manufacturières ont ainsi enregistré un repli de 0,3%, au cours du premier trimestre de 2021 et en glissement annuel, en relation, principalement, avec la baisse de la production des industries agroalimentaires et chimiques (-17,3% et -10,1%, respectivement) et ce, en dépit de la reprise de l’activité dans les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre ( 12,8% contre -8,4% un an plus tôt) et, à moindre degré, les industries mécaniques et électriques (6,2% contre -8,8%) et du textile, habillement et cuir (2,3% contre -15%).

Quant aux services marchands, ils ont poursuivi leur contraction (-6% contre -3,2%) notamment les services d’hôtellerie et de restauration ainsi que le transport (-30,4% et -13,2%, respectivement).

En ce qui les concerne, les services non marchands ont enregistré une baisse de 5,1% contre -1,9% enregistré au cours de la même période un an plus tôt.

<< Suite à ces évolutions, note la BCT, le taux de chômage s’est inscrit en hausse de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 17,8% contre 17,4% le trimestre précédent>>.

Selon l’Institut d’émission tunisien, pour l’ensemble de l’année 2021, les prévisions tablent sur une progression du taux de croissance de 3,9% contre -8,8% réalisé en 2020. Ce redressement prévu s’explique, notamment, par la reprise de l’activité dans la majorité des secteurs, à l’exception du secteur agricole, dont la valeur ajoutée devrait régresser d’environ 2,9% sous l’effet de la baisse de la récolte d’olive à l’huile. <<Cependant, tempère la BCT, ces prévisions restent tributaires de la stabilité de la situation sanitaire et de l’efficacité des mesures d’endiguement prises pour contrecarrer la propagation de la pandémie surtout avec la résurgence d’une troisième vague du Covid-19>>. En outre, souligne la BCT, la stabilité et l’assainissement du climat social est devenu une nécessité pour la reprise du secteur des hydrocarbures qui a subi lourdement les retombées des mouvements sociaux.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X