Commonwealth: une nouvelle mission d’évaluation en séjour à Lomé

0
Faure Gnassingbé, président du Togo

Une délégation du Commonwealth séjourne dans la capitale togolaise où elle a échangé avec le premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé et des membres du gouvernement. Le pays a, depuis 2014, formulé son souhait de rejoindre l’organisation.

Après les premiers responsables, indique-t-on, la délégation du Commonwealth échangera avec les organisations de la société civile, les médias et des partis politiques dans le cadre du processus d’adhésion du Togo à l’organisation. Il s’agit d’ « une mission d’évaluation qui aura à verser ses conclusions aux chefs d’Etat et de gouvernements de l’organisation qui donneront ensuite leur réponse à la requête du Togo », explique Franck Missité, directeur de cabinet du ministère de la Communication.

« Le Togo ne quitte pas la Francophonie. Il demeure membre à part entière. Le Togo reste un pays francophone. On va seulement renforcer les programmes d’enseignement de l’Anglais. Le Togo est un État indépendant et peut adhérer à l’organisation de son choix. Ce n’est pas une façon de couper les ponts avec la France. Nous voulons simplement réactiver d’autres partenariats », précise M. Missité. Et d’ajouter que « le Commonwealth est un marché de 2 milliards de consommateurs », et donc, « une opportunité pour le Togo».

En rappel, le Commonwealth avait déjà déployé, en 2017, deux premières missions d’évaluation dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here