Ali Bongo appelle au financement de la dette climatique des pays africains

0
Le président Ali Bongo, ici le 31 décembre 2018

Le président gabonais a plaidé en faveur de l’Afrique lors de son intervention le 22 avril 2021 au Sommet des leaders sur le climat organisé par son homologue américain Joe Biden.

Selon un communiqué de la présidence, Ali Bongo Ondimba a renouvelé son engagement pour la cause environnementale, en invitant ses pairs à soutenir l’accélération de l’adaptation en Afrique, par un apport de capitaux au Fonds Vert pour le Climat y compris au financement de la dette climatique des pays africains. « Il a relevé à ce sujet, le rôle capital que jouent les Forêts du Bassin du Congo, dans la captation de plusieurs milliards de CO2, contribuant ainsi, à éviter une aggravation du réchauffement climatique mondial », ajoute la même source.

Cette rencontre virtuelle a vu la participation de 40 dirigeants du monde entier, dont le Chinois Xi Jinping, le Russe Vladimir Poutine, le Français Emmanuel Macron, le Congolais Felix Tshisekedi, le Sud-africain Cyril Ramaphosa, le Nigérian Muhammadu Buhari et le Kényan Uhuru Kenyatta.

Le Sommet a été l’occasion pour les Etats-Unis d’Amérique d’inscrire la question des changements climatiques comme une « priorité de sécurité nationale » et de mener une réflexion sur la stratégie mondiale de lutte contre les changements climatiques, en prévision de la 26ème Conférence annuelle des Nations Unies sur le Climat, annoncée à Glasgow (Ecosse) en novembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here