A la UneTchad- présidentielles : la "forte avance" de Idriss Déby...

Tchad- présidentielles : la « forte avance » de Idriss Déby contrariée par des bruits de bottes

-

Selon les résultats partiels publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le président tchadien sortant, Idriss Déby, candidat du Mouvement patriotique du salut (MPS), est largement en tête du scrutin présidentiel tenu le 11 avril et présenté comme une simple formalité selon plusieurs observateurs. Au pouvoir depuis 30 ans, le président-maréchal aurait remporté la majorité dans tous les départements, sauf un, sur les 51 annoncés jusqu’à présent, et a obtenu une pluralité dans l’autre. Les résultats n’ont pas encore été annoncé dans 61 départements supplémentaires. Les 7,3 millions d’électeurs tchadiens appelés sur 15 millions d’habitants se sont majoritairement prononcés pour renouveler le bail du président sortant.

Le triomphe des urnes intervient toutefois dans un contexte tendu avec l’annonce, le jour même du scrutin, d’une attaque d’un poste frontière tchadien par un groupe de rebelles basés en Libye, le Front pour le changement et la concorde au Tchad (FACT), maître d’un périmètre comprenant la localité de Gouri, point névralgique situé à 200 km de Faya-Largeau. Ce samedi 17 avril, le gouvernement britannique a déclaré qu’un convoi du FACT se dirigeait vers le sud-ouest en direction de la capitale N’Djamena et avait dépassé la ville de Faya, située à quelque 770 km (478 miles). Un autre convoi a été vu en train de s’approcher de la ville de Mao, à environ 220 km au nord de N’Djamena, a indiqué le gouvernement britannique sur son site Internet de conseils aux voyageurs. La percée des rebelles fait croire dans certaines chancelleries que la France pourrait intervenir pour sauver son plus important allié dans le Sahel comme elle l’a fait en février 2019 en bombardant une colonne des rebelles de l’Union des forces de la résistance (UFR).
Né en avril 2016 d’une scission de l’Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD) qui avait mené les offensives de 2008 sur N’Djamena, le FACT est basé en Libye, où il a conclu un accord de non-agression avec le maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen.

En dépit du contexte tendu, le président tchadien a assisté vendredi 16 avril à l’investiture du président Denis Sassou Nguesso, réélu pour un cinquième mandat à la tête du Congo. Le Tchad est 187e rang sur 189 au classement selon l’Indice de Développement Humain (IDH) du programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en 2020. En 2018, 42 % de la population vivait sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X