Hage Geingob, président de la Namibie. ©Reuters

Moody’s a annoncé que la Namibie doit tout faire pour assainir son budget pour réduire le fardeau de la dette. Dans son rapport annuel publié le 15 mars 2021, l’agence de notation a soutenu que si le pays continue dans cette dynamique, elle va maintenir sa notation et les perspectives pourront être stables.

À l’inverse, l’institution financière a fait savoir qu’elle va abaisser probablement la note du pays, secoué par les risques de liquidités qui porteront un sacré coup aux grands projets. Le profil de crédit de la Namibie (Ba3 négatif) souffre d’une hausse de la masse salariale du gouvernement entre autres d’une croissance modérée.

Par ailleurs, Moody’s s’attend à ce que le fardeau de la dette du pays passe à 74% du PIB cette année, contre 72% en 2020 et 56% en 2019. Le déficit budgétaire devrait tomber à 8,3% du PIB cette année après un 9,6% du PIB.

« Nous prévoyons que le gouvernement reprendra la voie de l’assainissement budgétaire pour revenir à un déficit d’environ 3% à moyen et long terme et ralentir la trajectoire de la dette à la hausse », a déclaré Kelvin Dalrymple, vice-président de Moody’s – Senior Credit Officer et le coauteur du rapport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here