A 100% du PIB, la dette publique du Congo reste insoutenable selon le FMI

0
Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo

La dette publique du Congo a atteint 100% du PIB en 2020, selon une déclaration du Fonds monétaire international (FMI). Elle « reste insoutenable », commente l’institution qui table sur une baisse en 2021, pour se situer autour de 87% du PIB.

Le pays a reçu un allègement du service de la dette des créanciers officiels pour 2020 et la première moitié de 2021 dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 (ISSD), rappelle le FMI dans sa déclaration publiée le 26 février 2021.

« Les autorités ont fait des progrès dans les discussions des accords de  restructuration de la dette envers leurs créanciers extérieurs. Cependant, elles doivent intensifier leurs efforts et achever rapidement les restructurations de manière à rétablir la soutenabilité de la dette à moyen terme—ce qui est essentiel au développement durable et à la réduction de la pauvreté », ajoute le FMI.

Fort dépendant du pétrole qui représente plus de 80% des revenus, le pays connaît une conjoncture économique difficile avec la dépréciation des cours sur le marché. « En 2021, l’amélioration des revenus pétroliers fera passer la position budgétaire globale en excédent. Cependant, le déficit primaire non-pétrolier augmentera à 18%, du fait de l’augmentation des dépenses sociales et en capital pour atténuer l’impact de la pandémie et poser les bases d’une reprise résiliente », précise aussi le Fonds.

La dette publique du Congo avait atteint un niveau record de 117 % du PIB en 2017 avant d’être ramenée à 87,8 % en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here