Les fraudeurs et pirates de cryptomonnaie ont volé 1,9 milliard de dollars en 2020

0

L’année 2020 a vu une croissance impressionnante de l’ensemble du marché de la cryptographie, de nombreux investisseurs se tournant vers les pièces numériques comme réserve de valeur au milieu de la crise COVID-19. Cependant, plus d’argent circulant via les échanges numériques a créé une opportunité pour les pirates et les escrocs.

Selon les données présentées par Finaria.it, les crypto-criminels ont volé 1,9 milliard de dollars en 2020. Un montant conséquent mais en nette baisse comparé aux 4,5 milliards de dollars volés en 2019. Les statistiques montrent que la fraude était le principal crime crypto de l’année dernière, suivie du vol et des ransomwares. Bien que la valeur totale de la crypto-criminalité ait chuté en 2020, le vol de crypto a bondi de 40% en glissement annuel et a atteint 513 millions de dollars, en dessous du record de 950 millions de dollars enregistré en 2018.

L’enquête a révélé que les hackages et les escroqueries liés à la finance décentralisée (DeFi) ont représenté 129 millions de dollars en 2020, ce qui en fait le prochain vecteur de menace majeur pour la fraude et le blanchiment d’argent. D’autres vols ont causé 387 millions de dollars de dommages.

A noter que le volume de l’année dernière provient en grande partie d’une seule fraude, celle du chinois Wotoken, un système de ponzi qui a fonctionné de juillet 2018 à octobre 2019 avant d’être révélé en 2020. Cela fonctionnait comme un projet de marketing à plusieurs niveaux classique, mais avec un nombre étrangement élevé de hiérarchies totales. L’escroquerie promettait aux investisseurs des rendements irréalistes en utilisant un logiciel de trading algorithmique inexistant. En fin de compte,Wotoken, connecté au tristement célèbre programme PlusToken Ponzi, a volé près de 1,1 milliard de dollars de crypto à plus de 715000 victimes. La Chine a condamné les opérateurs du système de crypto Ponzi à des années de prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here