Congo : vers la reprise des activités de la compagnie de transport aérien ECAIR

0
Le pavillon national ECAIR pourrait de nouveau desservir le ciel congolais.

La compagnie nationale de transport aérien Equatorial Congo Airlines (ECAIR) pourrait reprendre ses activités en assurant la desserte nationale avant de s’ouvrir éventuellement au trafic international.

Plus de quatre ans après la cessation de ses activités, ECAIR du Congo pourrait sortir de sa longue période d’hibernation. Si pour le moment les autorités se montrent prudentes quant à la mise en place d’un nouveau programme d’exploitation, le retour au pays le 15 janvier 2021 de l’un des quatre aéronefs dont dispose la compagnie, en l’occurrence, le Boeing 737-700 au terme des travaux de maintenance en Ethiopie, relance les débats.

Cette reprise pourrait se faire graduellement, explique-t-on, en attendant le renforcement de la flotte, notamment la remise en état des trois autres avions de la flotte, dont deux sont actuellement en révision en Afrique du sud et un autre en Ethiopie.

« Il faut donc dissocier le retour des aéronefs qui va se faire les uns après les autres cette année et du redémarrage de l’activité de la société sur lequel nous travaillons aussi. Ce n’est pas un dossier facile mais de toutes les manières avec le retour de cet appareil, nous verrons de nouveau un avion volé dans le ciel de notre pays dans les semaines à venir », a indiqué le ministre des Transports, Ingrid Ghislaine Olga Eboucka-Babakas.

Lancée en août 2012, la compagnie ECAIR desservait outre le réseau domestique et continental, des liaisons internationales à l’instar de Paris et Dubaï. Criblé de dettes, le pavillon national congolais a été contraint de cesser ses activités en octobre 2016 sous la pression des organismes dédiés au rang desquels l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here