Niger: après l’échec d’un coup KO, Mohamed Bazoum contraint à un second tour électrique

0
Une scène d'un rassemblement de femmes, militantes de Mohamed Bazoum.
De notre envoyé spécial à Niamey, Issouf Kamgate. Au Niger, l’ancien ministre de l’Intérieur, Mohamed Bazoum, candidat du PNDS Taraya, le parti au pouvoir, est arrivé en tête de la présidentielle du 27 décembre avec 39, 33% des voix selon les résultats publiés le 2 janvier 2021 par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pas suffisant toutefois pour s’éviter un deuxième tour qui l’opposera le 21 février prochain à l’ancien président Mahamane Ousmane, président du


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis